Publicité

Jean-Christophe Hervé

Hommage à Jean-Christophe Hervé, bâtisseur et penseur des sciences forestières

Par Jean-François Dhôte et Meriem Fournier


Directeur du laboratoire des inventaires forestiers de l’IGN localisé sur le campus AgroParisTech de Nancy, Jean-Christophe nous a quittés brutalement ce dimanche 17 avril 2017, à 55 ans, 5 semaines à peine après le diagnostic de sa maladie.

Innovations pour modéliser des phénomènes forestiers

Il a consacré sa carrière à la recherche forestière, d’abord comme jeune chercheur au sein du laboratoire de biométrie à l’université Claude-Bernard Lyon (1986-1994), puis comme enseignant-chercheur à l’Engref-Centre de Nancy (1994-2004), période pendant laquelle il a joué un rôle central dans la création du laboratoire d’étude des ressources forêt-bois (LERFoB, UMR INRA AgroParisTech) et la refonte des cursus ingénieur, master et doctorat. Il a ensuite accompli brillamment deux missions décisives pour la connaissance de nos ressources forestières, au sein de l’Inventaire forestier national, intégré maintenant à l’IGN : directeur technique de l’inventaire à Nogent-sur-Vernisson (2004-2012), puis fondateur du laboratoire des inventaires forestiers à Nancy depuis 2012.

Mathématicien brillant, il a apporté de nombreuses contributions innovantes à la modélisation statistique de phénomènes forestiers au niveau international, par exemple dans la diffusion du modèle mixte qui amena dans les années 1980-1990 des possibilités nouvelles pour exploiter les grandes bases de données structurées de l’écologie forestière ou dans la proposition en 1998 de la première méthode statistiquement robuste d’estimation de la non-stationnarité et des phénomènes de dérive à long-terme de la productivité.

Au-delà de sa production sur ses sujets personnels, Jean-Christophe était aidant et toujours prêt à s’intéresser aux problèmes des autres. Jean-Claude Gégout, professeur d’écologie à AgroParisTech, a ainsi pu profiter de sa science et de sa pédagogie des statistiques dans ses propres recherches.

Profonde transformation de l’inventaire forestier national

Il allait bien au-delà des pratiques habituelles des biométriciens, en ayant développé une compréhension profonde des processus écologiques de la dynamique des écosystèmes forestiers et des attentes des politiques forestières et des gestionnaires en terme d’estimation des ressources. Jean-Christophe fut le concepteur d’une profonde transformation des méthodes de l’inventaire forestier national, depuis la mise au point d’une procédure de sondage continu fournissant des statistiques annuelles avec une remarquable flexibilité, jusqu’à la rénovation complète des méthodes de calcul de la production, les premières mesures en routine par Lidar terrestre. Là encore, le caractère très innovant des méthodes a conféré à l’inventaire français un rôle moteur dans la standardisation, en cours, des pratiques à l’échelle européenne. La campagne d’estimation en urgence des dégâts de la tempête Klaus en Aquitaine (2009) a témoigné de ses capacités à innover au service d’une expertise stratégique entraînant avec lui des équipes dans de nouveaux défis.

Une nouvelle unité mixte de recherche

Depuis 5 ans, il se consacrait à la direction du premier laboratoire français dédié à l’amélioration des méthodes d’estimation de la ressource forestière, et à l’utilisation des données brutes de l’inventaire pour étudier l’état et l’évolution des écosystèmes forestiers, notamment dans le contexte des changements du climat et de l’usage des sols. Ce laboratoire qu’il a créé connaît de beaux succès, notamment dans les projets européens H2020. Il va devenir unité mixte de recherche (UMR) avec l’INRA en 2018. Il met la recherche forestière française dans une posture innovante et ambitieuse, du niveau des grands pays forestiers scandinaves ou nord-américains qui ont depuis des années une recherche de ce type. Il y consacrait toute son énergie depuis 5 ans. Il était connu pour sa créativité, sa rigueur, sa dialectique parfois épuisante pour ses contradicteurs, son exigence pour lui et pour les collectifs auxquels il participait.

Nous perdons un collègue, un bâtisseur et un penseur des sciences forestières. Il est inhumé ce vendredi 21 avril, au cimetière paysager de Gleizé près de Villefranche-sur-Saône. Ce cimetière pas comme les autres, parc agréable fait de matériaux naturels et de vraies plantes, sans alignement de stèles, lui correspond parfaitement. Nous pensons très fort à sa femme Marie Odile et à leurs deux enfants.

Jean-François Dhôte, directeur de recherches INRA Orléans, unité « Amélioration génétique et physiologie forestières »
et
Meriem Fournier, directrice du campus de Nancy d’AgroParisTech dédié à la formation supérieure forestière



Bienvenue dans L’Agora,
espace d’expression et de débats des lecteurs et des partenaires éditoriaux de Forestopic.

Pour proposer un article, contactez-nous.

Publicité

Recevez toutes les actualités forêt-bois et arbres:

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
11
12
13
14
15
18
19
20
21
27
28
29

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez leur utilisation. J’ai compris En savoir plus.