Les logiciels participent de la dynamique du BIM

Le BIM, nouvelle étape numérique de la construction bois

 

Le BIM ou la modélisation des informations (ou données) du bâtiment doit permettre des gains de temps et d’argent pour les entreprises ; les collectivités y gagnent à voir le projet avant qu’il se concrétise. Y compris dans la construction bois. Mais, c’est un processus complexe. Un récent colloque organisé par Fibois 04-05, interprofession forêt-bois des Alpes du Sud, a fait le point sur le sujet.

Le BIM amené à se développer en France

Le BIM (en anglais building information modelling) est amené à se développer en France. Le décret du 25 mars 2016 relatif aux marchés publics précise :

« L’acheteur peut, si nécessaire, exiger l’utilisation d’outils et de dispositifs qui ne sont pas communément disponibles, tels que des outils de modélisation électronique des données du bâtiment ou des outils similaires. »

De plus, la loi sur la transition énergétique du 17 août 2015 prévoit la création d’un « carnet numérique de suivi et d’entretien du logement ». Et selon le rapport Mission numérique bâtiment de 2014 :

« La maquette numérique et le processus BIM associé pourront alimenter automatiquement ce “carnet numérique”.»

Le carnet numérique devient obligatoire pour les constructions neuves dont le permis de construire est déposé à partir de 2017, ainsi que pour les logements faisant l’objet d’une mutation à compter de 2025.

Une nécessaire vision globale des projets

La montée en exigences et en performances en termes de qualité et de coût des bâtiments entraîne une multiplication des interlocuteurs autour d’un même projet. La diffusion d’informations au sein de ces équipes devient alors de plus en plus complexe. Des difficultés sont observées dans l’obtention d’une vision globale du projet. Le processus BIM tente de répondre à cette problématique actuelle.

3D et logiciels déjà présents dans la construction bois

Nombreux sont les acteurs de la construction bois à être en avance sur le passage au numérique ; en effet, des bureaux d’études, architectes, charpentiers, travaillent déjà en utilisant la 3D.

Les bureaux d’études bois Arbonis (groupe Vinci Construction) en sont un exemple : cela fait plus de 15 années qu’ils travaillent avec des outils numériques ; ils ont progressivement vu arriver le BIM sur leurs chantiers.

Le logiciel de l’entreprise Sema Software est également prêt pour cette nouvelle dynamique créée par le BIM. Les importations et exportations de données y sont disponibles au format standardisé IFC (les « industry foundation classes » sont un format d’échanges de données à la norme ISO 16739). La société Cadwork a noué un partenariat avec Microsoft Hololens qui a développé un casque de réalité virtuelle (encore au stade de prototype) afin de visualiser et de modifier la maquette 3D.

Une nouvelle organisation de travail

La fiabilité des échanges de données entre logiciels dits « compatibles BIM » s’améliore. La base de travail est alors acquise chez les professionnels du bois. Cependant, le process BIM nécessite de mettre en place une nouvelle organisation de travail. Le BIM appelle à penser global, à anticiper les besoins très en amont du projet. Une grande partie du temps de travail se concentre alors sur la phase de conception, sur la maquette numérique.

Sébastien Bouillon, spécialiste du BIM en France, se veut rassurant :

« On ne va pas perdre la main sur les projets ; la technologie est là, à notre service. Le BIM c’est 80 % d’humain. L’intelligence et les compétences resteront toujours devant l’ordinateur. »

Des formations sur le BIM et le bois, envisagées par Fibois 04-05

Le 6e colloque annuel de l’interprofession Fibois 04-05 a réuni, ce 1er février 2017, plus de 50 charpentiers, architectes et bureaux d’études, à Tallard, dans les Hautes-Alpes. Les outils numériques étaient le fil conducteur de cette réunion d’informations, comprenant conférences techniques, retours d’expériences, ateliers de démonstrations. Suite aux premières suggestions des participants, Fibois envisage la mise en place d’un programme de formations dédié au BIM.

Flore Lebreton (Fibois 04-05)



Bienvenue dans L’Agora,
espace d’expression et de débats des lecteurs et des partenaires éditoriaux de Forestopic.

Pour proposer un article, contactez-nous.

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
6
7
11
12
13
25
26
27
28
29