Publicité

Quelle perception de la forêt et de la gestion forestière: le projet Fastforests lance une enquête

Quelle perception de la forêt et de la gestion forestière: le projet Fastforests lance une enquête

Le projet européen Fastforests comprend un volet sur l’acceptabilité de la sylviculture et son intensification. Une enquête en ligne est en cours, pilotée en France par l’ESB.

 

Comment le grand public et les professionnels de la filière forêt-bois perçoivent-ils la forêt et la gestion forestière ? L’École supérieure du bois (ESB), basée à Nantes, lance un questionnaire en ligne à ce sujet, dans le cadre du projet européen Fastforests. Il se destine aux habitants de Bretagne et du Limousin (Nouvelle-Aquitaine). Le collège universitaire de Dublin (UCD) mène, en parallèle, une enquête similaire en Irlande.

Quels sont les rôles de la forêt ? Faut-il augmenter la production de bois régionale ou importer du bois ? La monoculture forestière, l’utilisation d’engrais en forêt, ou encore les coupes sont-elles acceptables ? Quel équilibre entre feuillus et résineux ? C’est le type de questions explorées par le volet français du questionnaire.

Disponible en libre accès (jusqu’à la mi-mars 2017 environ), le sondage peut toutefois, dans la pratique, être renseigné par quiconque est équipé d’Internet. « Si des personnes hors région se sentent vraiment concernées, pourquoi pas, concède Cécile Fromage, en post-doctorat à l’ESB et impliquée dans la conduite de l’enquête. Nous noterons cette limite lors de notre analyse. »

L’étude est l’une des dernières étapes de Fastforests. Ce projet de recherche sur 3 ans (2014-2017) s’appuie sur un budget de 994 000 euros. Il s’intéresse à l’« intensification durable » de la sylviculture, aux forêts à croissance rapide et, plus largement, aux « forêts gérées de manière intensive pour une production maximale de bois en vue de répondre aux besoins d’approvisionnement (quantité et qualité) des industriels », comme expliqué sur son site Internet.

Soutenus par les gouvernements irlandais, français, allemand, et la Commission européenne, Fastforests associe l’ESB, l’interprofession forêt-bois bretonne Abibois, l’Ademe, ou encore les instituts FCBA en France et FVA en Allemagne, l’UCD et l’université irlandaise NUI Galway.

C. C./Forestopic

Publicité

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez leur utilisation. J’ai compris En savoir plus.