Publicité

Forêts fragilisées: le scolyte nordique s’étend, des mesures de sécurité s’imposent

Écorce d'épicéa creusée par le scolyte nordique de l'épicéa (crédit photo: Beat Wermelinger/WSL)
Forêts fragilisées: le scolyte nordique s’étend, des mesures de sécurité s’imposent

Des chercheurs et des services forestiers viennent de découvrir la présence du scolyte nordique de l’épicéa en Suisse et au Liechtenstein. En France, des organisations professionnelles appellent à renforcer la sécurité du travail, en présence d’arbres dépérissants ou secs.

 

C’est une espèce de scolyte originaire de Scandinavie, d’Europe orientale, de Russie, d’Asie, l’Ips duplicatus, appelé scolyte nordique de l’épicéa. Décelée en Autriche il y a un ou deux ans, elle vient d’être détectée pour la première fois en Suisse et au Liechtenstein, indique l’Institut fédéral de recherches WSL.

Des chercheurs du WSL, avec les services forestiers du canton suisse de Saint-Gall et de la principauté du Liechtenstein, ont identifié le coléoptère via des pièges à phéromones et lors de contrôles de bois stocké contaminé.

L’évolution géographique du ravageur peut s’expliquer par sa propagation naturelle, voire par le transport de bois d’épicéa non écorcé. Le scolyte nordique est coutumier de températures plus basses que le typographe (Ips typographus), lequel est répandu en Suisse comme en France.

« Les deux espèces colonisent souvent ensemble leurs arbres hôtes, le scolyte nordique de l’épicéa se trouvant plutôt au milieu et dans la partie supérieure du tronc, le typographe dans la partie inférieure »,

relève le WSL.

Les crises sanitaires des forêts ont notamment un impact sur les conditions de travail durant les chantiers forestiers. En France, des organisations professionnelles* forêt-bois du Grand Est rappellent les mesures de sécurité qui s’imposent, alors que cinq décès de professionnels ont eu lieu lors de coupes de feuillus, outre plusieurs blessés graves lors d’exploitation d’arbres dépérissants ou secs, en novembre 2019 – des accidents causés par des chutes de branches.

C. C./Forestopic

* Fédération des entrepreneurs des territoires FNEDT-Grand Est, Fibois Grand Est, sécurité sociale agricole MSA, Caisses d’assurance-accidents agricoles (CAAA Alsace-Moselle), Quali Travaux forestiers Lorraine, Forêt Qualité, communes forestières, Fransylva Grand Est, centre régional de la propriété forestière, chambre d’agriculture, Office national des forêts, Fédération nationale du bois, Experts forestiers de France, coopérative Forêts et Bois de l’Est.

Mis à jour le 30 novembre 2019.

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité