Publicité

L’Agora

La Revue forestière française consacre un numéro thématique aux forêts en libre évolution ou à haute naturalité, c’est-à-dire sans coupe de bois, ni prélèvement de toute sorte. La forêt en libre évolution est au centre d’un débat à la fois scientifique, culturel, éthique et politique. Elle pourrait faire émerger de nouvelles formes d’associations végétales ou animales, même si les connaissances scientifiques ne sont pas encore bien établies à son sujet.

Lire la suite...

Les chênes, sessile, pédonculé et pubescent, occupent une place majeure dans les forêts françaises et cette suprématie n’est pas remise en cause aujourd’hui. Leurs bois demeurent les plus rémunérateurs au moment de la récolte, mais probablement pas assez si l’on considère la durée des révolutions des chênaies. Le chêne est-il pour autant à l’abri des menaces sanitaires ? Comment réagira-t-il à un climat plus sec et plus instable ? Face à ces incertitudes, les sylviculteurs préparent sa relève là où il sera demain en difficulté. Un point complet dans le numéro de mai de Forêts de France.

Lire la suite...

Les expérimentations menées dans le cadre de Gemm-Est (projet dédié aux gemmages des espèces forestières de l’est de la France, financé par le programme Mirabelle+ de Lorraine Université d’Excellence), ont démontré que parmi toutes les essences résineuses de l’est de la France, le pin sylvestre est un bon candidat pour fournir de la résine en quantité intéressante. À noter que le gemmage du pin sylvestre fut une pratique courante dans l’est de l’Europe jusqu’au milieu du XXe siècle, à tel point qu’on l’appelle parfois « la térébenthine d’Allemagne ».

Lire la suite...

Dans son numéro d’avril 2022, Forêts de France s’intéresse à la première transformation du bois. Le paysage des scieries a considérablement évolué en 50 ans. Majoritaires en nombre mais de taille modeste, les scieries de feuillus ont fait de gros efforts de modernisation pour alimenter des marchés variés et dynamiques à l’export. Et le tissu de scieries industrielles est dominé par de grosses entreprises de plus en plus productives, innovantes et orientées vers les marchés de la construction.

Lire la suite...

Cette région de l’Ouest n’est certes pas la plus forestière de France. Il ne faut pas pour autant négliger son couvert végétal de 400 000 hectares qui assure le lien entre des territoires essentiellement ruraux. Une force active protège la forêt ligérienne : ses propriétaires, hommes et femmes, qui œuvrent à son entretien et à son développement. Ces acteurs, ainsi qu’une industrie du bois dynamique, sont à découvrir dans le numéro de mars 2022 de Forêts de France.

Lire la suite...


Bienvenue dans L’Agora,
espace d’expression et de débats des lecteurs et des partenaires éditoriaux de Forestopic.

Pour proposer un article, contactez-nous.

Grivoiseries
Rubrique humoristique et satirique de la forêt et du bois



Publicité

Recevez toutes les actualités forêt-bois et arbres:

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim

Publicité