Publicité

Le pin maritime se vend comme des petits pains

Pins maritimes – Landes, Aquitaine
Le pin maritime se vend comme des petits pains

Le pin maritime continue à tenir le haut du pavé sur le marché français des plants forestiers. Il s’en est vendu 44,2 millions de plants en 2014-2015, selon la synthèse annuelle réalisée par l’Institut de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (Irstea) et diffusée par le ministère de l’Agriculture et de la Forêt, début avril 2016.

Le pin maritime représente plus de la moitié des 72 millions de plants forestiers commercialisés. Il a connu une légère baisse (- 1 %) par rapport à 2013-2014.
Au global, le marché reste stable (+ 0,5 %), dominé par les résineux (88 %), loin devant les feuillus (11 %) et les plançons de peupliers (1 %).

Comme le soulignent les services du ministère :

« L'Aquitaine confirme sa place de première région française productrice de plants forestiers, qu’elle occupe depuis plus de quinze ans. Cette situation s’explique en grande partie par l’importance du pin maritime, en particulier dans le contexte du plan de solidarité nationale Klaus, qui vise la reconstitution de 210 000 ha de peuplements détruits par la tempête Klaus, à une cadence d’environ 27 000 ha par an jusqu’en 2018. »

Dans une dynamique positive, le douglas reste en deuxième position derrière le pin maritime. Le chêne sessile est, lui, en baisse (- 11 %), mais il se maintient en troisième place.

C. C./Forestopic

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez leur utilisation.J’ai compris En savoir plus