Publicité

Forêt-bois: frémissements en 2016 après un repli d’activité en 2015

Forêt-bois: frémissements en 2016 après un repli d’activité en 2015

La filière bois forêt s’inscrit dans un environnement économique qui n’a pas été tout rose ces dernières années et le bilan annuel* de conjoncture de la filière laisse apparaître un repli au cours des deux dernières années. Les premiers frémissements de reprise de l’activité se font cependant ressentir depuis le début de l’année 2016, avec le retour des investisseurs et des particuliers sur le secteur de la construction qui bénéficie de taux d’intérêt assez bas.

Les entrepreneurs de travaux forestiers ont connu un maintien de leur activité (+ 1,3 %), malgré un prix d’achat de leurs prestations en recul en 2015.

Le secteur de la construction représente quelque deux tiers des activités de l’exploitation des forêts et du bois.

En 2015, le chiffre d’affaires du BTP a glissé de 3,3 %, entraînant le secteur des exploitations forestières et scieries à - 4,2 % pour les résineux comparé au chiffre d’affaires de 2014, et relativement stable pour les feuillus à - 0,1 %. Les scieurs ont connu un niveau de production le plus faible depuis une cinquantaine d’années.

L’emballage compte pour le quart des activités de transformation. Quand la consommation va, l’emballage bois (palettes, cagettes….) se porte bien. Les emballages légers ont enregistré un retrait de 1,7 %, alors que les caisses et emballages industriels progressaient de 1,1 %. Or, si les prix d’achat et de vente sont restés stables en 2015, les marges se sont effondrées avec un chiffre d’affaires en repli de 0,7 %.

Martine Chartier/Forestopic

* Ce bilan annuel est la synthèse des enquêtes trimestrielles réalisées auprès de chefs d’entreprises, par I+C pour France Bois Forêt.

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité