Publicité

Le plan forêt-bois, «une occasion manquée pour la transition écologique» (FNE)

Le plan forêt-bois, «une occasion manquée pour la transition écologique» (FNE)

France Nature Environnement (FNE) déplore « une vision centrée sur l’économie », portée par le programme national forêt-bois en cours de consultation.

 

Le projet de programme national sur la forêt et le bois (PNFB) 2016-2026 ?

« C’est une occasion manquée pour la France d’être en pointe dans la transition écologique. »

Tel est le point de vue d’Hervé le Bouler, responsable du réseau forêt de France Nature Environnement (FNE). Le PNFB vient d’être révisé et soumis à la consultation du public.

La fédération d’associations environnementales ne remet pas en cause l’objectif d’augmenter les récoltes de bois, à condition qu’il se base sur des diagnostics écologiques. FNE salue la concertation engagée pour l’élaboration du PNFB. L’organisation identifie d’autres « avancées » contenues dans le programme forêt-bois :

« Mise en place d’un réseau de suivi des effets du changement climatique par les acteurs de terrain, meilleure intégration du paysage et de la biodiversité dans les décisions de gestion, suivi des zones où la récolte doit augmenter, création de plateformes d’information en ligne. »

Le PNFB pèche en ce qu’il fait primer l’économie, selon FNE, « avec un argument-massue, s’adapter au changement climatique », malgré des incertitudes scientifiques dans ce domaine. FNE s’inquiète de voir les plantations de résineux favorisées et se préoccupe de savoir si la hiérarchie des usages sera respectée, notamment entre bois d’œuvre et bois-énergie. Elle invite à mieux prendre en compte d’autres enjeux :

« Sans nier l’importance de l’économie, nous plaidons pour intégrer à part entière les composantes environnementales et sociales des forêts. »

L’association déplore une « gouvernance forestière déséquilibrée » qui ne laisse que « quelques strapontins à la société civile ».

FNE rejoint le PNFB dans la nécessité d’un « consensus social sur la gestion des forêts ». Mais, cela commence par « l’écoute et la preuve que l’exploitation est durable », estime l’ONG, plutôt que par « des campagnes de communication pour convaincre la société du bien-fondé de l’exploitation forestière ».

Le programme forêt-bois est en consultation jusqu’au 7 novembre 2016 inclus.

La rédaction/Forestopic

Publicité

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez leur utilisation.J’ai compris En savoir plus