Publicité

Sénatoriales 2017: le groupe forêt-bois va changer de président

Sénatoriales 2017: le groupe forêt-bois va changer de président

Huit parlementaires, membres du groupe forêt-bois du Sénat, n’ont pas renouvelé leur candidature ou ont perdu leur siège dans le cadre des élections sénatoriales de 2017.

 

Lors des élections sénatoriales françaises du 24 septembre 2017, des sénateurs membres du groupe d’études « forêt et filière bois » de la chambre haute du Parlement ont été réélus, d’autres non. Le groupe comptait jusqu’alors 36 membres.

Philippe Leroy, sénateur de la Moselle, président du groupe, n’était pas candidat pour un nouveau mandat. Aux côtés de travaux législatifs, il est notamment l’auteur de l’appel de Mende pour reboiser, lancé fin 2016. Le nom d’Anne-Catherine Loisier (Côte-d’Or) circule comme l’un des membres susceptibles de prendre la relève à la tête du groupe parlementaire – sa circonscription n’est pas concernée par ces élections qui renouvellent environ la moitié des 348 sièges de l’assemblée tous les 3 ans.

Philippe Leroy n’est pas le seul à tirer sa révérence. N’étaient pas candidats à leur réélection Odette Herviaux (Morbihan), Gérard Bailly et Gilbert Barbier (Jura), Danielle Michel (Landes), Marie-France de Rose (Hauts-de-Seine).

D’autres sénateurs membres du groupe forêt-bois ont été réélus pour 6 ans. Il s’agit d’Élisabeth Doineau (Mayenne), René-Paul Savary (Marne), Jean-François Husson et Philippe Nachbar en Meurthe-et-Moselle, Bernard Fournier (Loire), Michel Savin (Isère).

Parmi les sortants, ont brigué un nouveau mandat, mais ont perdu leur siège, Alain Vasselle (Oise), Anne Émery-Dumas (Nièvre), André Trillard (Loire-Atlantique).

C. C./Forestopic

Reproduction interdite.

Publicité

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez leur utilisation.J’ai compris En savoir plus