Valoriser les forêts et le bois: Maisons du Monde s’allie à Nicolas Hulot

Nicolas Hulot et les dirigeants de Maisons du Monde, Xavier Marie et Gilles Petit
Valoriser les forêts et le bois: Maisons du Monde s’allie à Nicolas Hulot

Tout juste créée en lien avec la Fondation Nicolas Hulot, la Fondation Maisons du Monde va financer sept premiers projets. Ils visent la protection des forêts et la valorisation du matériau bois.

 

Agir en Asie du Sud-Est où se trouvent une partie des pays d’approvisionnement, comme dans les pays de distribution en Europe : c’est la double approche de la toute jeune Fondation Maisons du Monde, créée en partenariat avec la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme.

Maisons du Monde entend ainsi soutenir des projets visant notamment à :
préserver des zones forestières, y compris la biodiversité ;
améliorer l’impact environnemental et les conditions sanitaires et sociales des artisans travaillant le matériau bois ;
valoriser le matériau bois en Europe par l’écoconception, et donner une nouvelle vocation aux vieux objets et matériaux en bois grâce au réemploi et à la réutilisation (« upcycling ») et au recyclage.

Sept initiatives sélectionnées par appel à projets

Suite à un premier appel à projets, la fondation de l’enseigne d’ameublement et de décoration, basée en Loire-Atlantique, vient de sélectionner sept initiatives associatives ou d’insertion sociale. Elles reçoivent un suivi et des financements pour la période 2016-2019.

• Trois projets concernent les forêts :

– la gestion et l’agrandissement de la réserve de Pararawen sur l’île de Bornéo, par l’ONG Kalaweit (qui agit en partenariat avec le département indonésien des Forêts) ;
– la protection des dernières forêts de l’île de Sainte-Marie à Madagascar, via l’ONG GRET ;
– « L’éducation et le développement au secours des gorilles de la forêt du Dja au Cameroun », porté par l’ONG Awely.

Les deux premiers projets se voient attribuer 30 000 euros chacun. Le troisième devient bénéficiaire de l’action « Arrondi en caisse » ; les consommateurs peuvent alors choisir d’arrondir le montant de leurs achats à l’euro supérieur et la différence est reversée à l’association.

• Quatre projets concernent le bois et l'économie circulaire :

– les chantiers d’insertion parisiens d’Emmaüs Défi. L’objectif ? Créer de nouveaux objets à partir de vieux meubles en bois récupérés, puis les revendre à « prix Emmaüs ». Le fondateur d’Emmaüs Défi, Charles-Édouard Vincent, siège par ailleurs au comité de la fondation de Maisons du Monde ;
– l’insertion par l’activité économique, proposée par Api’Up, avec le développement du « Lexi », soit des modules de rangement assemblées à partir de bois de palette, de bois massifs récupérés ou de bois composites. L’entreprise Api’Up, avec son atelier « Du déchet au design », est basée à Cap Breton (Landes) ;
– la revalorisation du matériau bois des établissements Croix-Rouge Insertion, à Pau et Marseille ;
l’École européenne de la transition écologique, un projet de l’association 3PA, destiné à former des jeunes en décrochage scolaire à des métiers de la transition écologique et de l’économie circulaire, en Haute-Garonne.

Chacun de ces projets se voit octroyer un financement de 20 000 à 30 000 euros.

La Fondation Maisons du Monde prévoit d’organiser un appel à projets tous les ans. Le prochain a lieu en juin 2017.

Une « dépendance juridique » avec la Fondation Nicolas Hulot

Pour asseoir son action et sa légitimité, Maisons du Monde instaure « une dépendance juridique » entre sa fondation et celle de Nicolas Hulot (FNH). Dans le cadre d’une convention de 5 ans, la FNH se charge de la gestion de la Fondation Maisons du Monde et aide à identifier les projets à soutenir.

La fondation du spécialiste de l’ameublement dispose d’un budget de 560 000 euros en 2016, soit 0,08 % de son chiffre d’affaires. Cette manne va à l’appel à projets, au soutien déjà en cours d’autres associations (Man&Nature, The Forest Trust), ainsi qu’à la fondation Nicolas Hulot.

C. C./Forestopic

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité