Le numérique fait florès chez les start-ups de la forêt et du bois

Scanner «TPM» pour le mesurage des arbres (crédit photo: IBR)
Le numérique fait florès chez les start-ups de la forêt et du bois

Algorithmes, Internet des objets, développement Web… le numérique continue d’offrir un support d’innovations dans la forêt et le bois. Nombre de start-ups tricolores se lancent dans la valorisation des données pour la connaissance des forêts, leur gestion, ou encore la sécurisation de machines.

 

La suite de cet article est réservée à nos abonnés.

Vous êtes abonné ?

Saississez vos identifiants :

 

• Vous n’êtes pas encore abonné ?
Veuillez cliquer ici pour souscrire à une formule d’abonnement afin de consulter l’intégralité de cet article et tous nos contenus forêt, bois, arbre hors forêt.
Regardez la vidéo où des abonnés témoignent, ainsi que ce bonus !

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.