Publicité

Une nouvelle protection biosourcée pour les emballages et menuiseries bois

La protection du bois contre les champignons intervient en fonction du taux d’humidité du matériau
Une nouvelle protection biosourcée pour les emballages et menuiseries bois

La protection antifongique des palettes, emballages légers et autres menuiseries industrielles en bois fait notamment agir la chimie organique. Adkalis propose aussi désormais un traitement à base de végétaux.

 

Palettes, caisses, emballages légers et industriels, menuiseries industrielles… Comment protéger ces éléments en bois des bleuissements, moisissures, voire de pourritures, sans recourir aux matières d’origine fossile ? C’est ce que propose Adkalis. L’entité du groupe Berkem, PME industrielle basée en Nouvelle-Aquitaine, lance pour ce faire deux antifongiques biosourcés.

Le biosourcé « a besoin de gagner des volumes »

Pour ces agents de traitement temporaire des bois, Adkalis a obtenu, en mars 2018, une première autorisation de mise sur le marché européen, au titre du règlement européen sur les biocides de 2012.

L’export représente 20 % du chiffre d’affaires d’Adkalis et le spécialiste de la formulation ambitionne de mettre le marché mondial au diapason du biosourcé, avec des arguments écologiques.

Claude Genty, directeur général d’Adkalis, présente :

« Pour l’instant, les matières premières d’origine biomasse sont plus chères. Elles ont encore besoin de gagner des volumes et de trouver leur place. Et elles répondent à la stratégie du gouvernement français sur la bioéconomie. »

Biosourcés, ces composés sont tirés de molécules végétales, de plantes dont l’identité reste un secret de fabrication, de même que le lieu où elles poussent.

Sciages frais et bois d’œuvre

Pour les emballages, Adkalis propose un traitement anti-bleu et anti-moisissures, sous le nom commercial Axil Pal. Il s’applique sur les sciages frais, dans les 72 heures après l’abattage des grumes en forêt. Il s’avère autorisé pour le contact alimentaire indirect dans plusieurs pays européens. Sinon, une autre mesure antifongique pour les emballages réside par exemple dans le séchage des bois.

Quand le bois vire au bleu
Le bleuissement du bois demeure un désordre réputé d’ordre esthétique. Des champignons en sont à l’origine ; ils se développent lorsque le taux d’humidité du bois excède 30 % et à une température optimale de 20-30 °C. En synthétisant un pigment noir, le mycélium génère l’aspect bleuté des bois par diffraction de la lumière.

Pour le bois d’œuvre utilisé en menuiserie industrielle, la solution antifongique, ici dénommée Axil 2000, intervient entre les phases d’usinage et d’assemblage. Elle vise à prévenir les champignons de pourritures cubiques, aussi appelées pourritures brunes. Il s’agit de la mérule, par exemple.

Résineux et feuillus sensibles aux champignons

Ces traitements préventifs ont une vocation temporaire. Ils agissent pour une durée allant jusqu’à 6 mois : « Quand le bois atteint sa siccité (ou taux d’humidité) nominale d’usage, les champignons ne se développent plus », précise Claude Genty. Et le fongicide n’est donc plus nécessaire.

La problématique des bleus et moisissures concerne toutes les essences d’arbres, en premier lieu les résineux dont l’aubier s’avère plus riche en éléments nutritifs pour ces champignons. Ce sont le pin maritime ou sylvestre, le douglas, l’épicéa. Parmi les feuillus, le hêtre ou le frêne et, dans une moindre mesure le peuplier, peuvent s’y montrer sensibles.

Adkalis détient, sur le segment des protections fongiques du bois, une part de part de marché estimée à 50 % en France – et plus de 50 % du marché de la protection du bois. Ce pôle « formulation » regroupe deux filiales de Berkem fusionnées en 2017, soit Sarpap & Cecil Industries, et S & C Construction, en plus de l’acquisition, la même année, de Xylophène. Le groupe Berkem, avec trois sites industriels en Dordogne et en Gironde, rassemble 230 collaborateurs pour un chiffre d’affaires annuel de plus de 45 millions d’euros.

Chrystelle Carroy/Forestopic

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez leur utilisation.J’ai compris En savoir plus