Publicité

Le Grive des bois, plume humoristique et satirique de la forêt et du bois

Le sapin Nordmann fait des vidéos, mais au final quels cadeaux pour la bioéconomie?

 

En ce temps de Noël, les sapins deviennent des marronniers. Respectant la coutume, le président français Emmanuel Macron a fait installer dans la cour de l’Élysée et a présenté dans des vidéos un sapin naturel Nordmann (à la différence de 15 % de Français qui préfèrent un « sapin pétrole »*).

Le président de la République déploie ainsi les axes 1 et 5 de la stratégie française pour la bioéconomie qui projette de « bâtir le dialogue avec la société pour une bioéconomie véritablement partagée. En informant, en sensibilisant et en ouvrant des espaces de discussion, la bioéconomie doit devenir un projet de société ».

Idem dans sa déclaration au « One Planet Summit » et lorsqu’il fait les cent pas au « château » avec le chaleureux Laurent Delahousse : Emmanuel Macron entend ouvrir vers les projets de production d'énergie à partir d’une ressource renouvelable (y compris biomasse) et en promettant d’accélérer les procédures d’instruction de ces projets.

Idem enfin lorsqu’il s’exprime devant un étalage de produits maraîchers conditionnés dans des cagettes en bois, lors des États généraux de l’alimentation qui viennent de se conclure. Cela n’a pas échappé d’ailleurs aux réseaux sociaux, détournant une campagne nationale en faveur de l’utilisation du bois : « Pour lui, c’est le bois »** au lieu de « Pour moi, c’est le bois ».

Mais au-delà des déclarations, des vidéos et des photos, qu’apporte Emmanuel Macron et sa majorité en termes de « cadeaux » à chacune et chacun au pied du sapin de Noël afin de faire avancer l’idée de la bioéconomie ? Comment la stratégie de la bioéconomie se traduit-elle dans les faits ? 

Pour l’instant, en forêt, qui est un des pans importants de la bioéconomie, pas de réelle avancée concrète. Le budget 2018 a été voté le 21 décembre 2017 à l’Assemblée nationale, avec un montant dédié au fonds stratégique forêt-bois identique voire inférieur à 2017. Le programme Dynamic Bois dédié à la mobilisation du bois énergie n’a pas été reconduit. Le fonds chaleur n’a pas été doublé comme promis… Toutes ces promesses qui sentent le sapin. Les boules ! (de Noël).

La Grive des bois, plume légère et satirique de la forêt et du bois

* Selon l’Association française du sapin de Noël naturel, 15 % des Français choisissent un sapin issu de ressource non renouvelable.
** Photo vue sur la page Facebook Cagette bois.



Grivoiseries
Par La Grive des bois, plume légère et satirique de la forêt et du bois. Depuis sa branche, la grive des bois jouquée observe et commente, de sa plume facétieuse et aiguisée, les faits et méfaits dans la forêt et au-delà de sa lisière.

Publicité

Recevez toutes les actualités forêt-bois et arbres:

Publicité

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez leur utilisation.J’ai compris En savoir plus