Publicité

Le houx est une plante forestière rustique et sa symbolique est associée à sa résistance aux froidures hivernales

Des petits et grands trésors de nos forêts et leurs produits non ligneux

 

Arbres festifs, végétaux d’ornement, châtaignes, baies ou champignons… En cette fin d’année, Forêts de France nous entraîne dans une promenade bucolique et gustative dans les sous-bois. 

Rouge et vert ! Ce sont deux couleurs, largement inspirées par les plantes et les arbres, qui reviennent chaque année décorer les intérieurs pendant les fêtes de fin d’année. Cette verdure est le symbole d’une nature résistant au pouvoir mortifère de l’hiver ; elle apporte l’espoir d’une renaissance printanière.

Cultivé dans les jardins pour ses qualités ornementales, le houx est une plante forestière rustique qui peut supporter des gelées ponctuelles jusqu’à - 15 °C. Son vert profond et son aspect vernissé rappellent le sapin lui aussi capable de traverser l’hiver sans encombre. Cette « immortalité » fait du sapin, du houx ou encore du gui, des porteurs de symboles depuis une époque ancienne.

Le sapin de Noël, un marché de 160 millions d’euros

Le sapin de Noël, lui, est plus qu’un instrument de décoration. Il représente chaque année un marché de 160 millions d’euros que dominent les producteurs français. Entre la fin du mois de novembre et le 24 décembre, six millions de sapins naturels rejoignent les foyers. Le Nordmann écrase la concurrence avec 75 % des achats.

Truffes et champignons, même pendant le changement climatique

Les cueilleurs de champignons ont connu des fortunes diverses en cette fin d’année 2018. Des régions comme le Grand Est ont connu la disette à cause d’un automne trop sec, alors que le sud-est bien arrosé a bénéficié d’une abondance record. Mais que l’on se rassure, le champignon n’est pas menacé par le réchauffement climatique. Il resurgit à chaque arrosage copieux.

Pour les mêmes raisons, la truffe noire sera bien au rendez-vous sur les tables du réveillon. La filière trufficole hexagonale s’organise pour ne pas se laisser déborder par des pays qui ont compris tout l’intérêt de cultiver cette pépite saisonnière.

Châtaigne, miel, arbouse

L’édition de décembre 2018 de Forêts de France prolonge les agapes avec la châtaigne, le miel et l’arbouse, un petit fruit rouge provençal qui vient de donner naissance dans le Sud à une bière goûteuse.

Et pour bien digérer, pourquoi ne pas terminer par une promenade en forêt ? Au-delà du plaisir d’une simple sortie, les forêts possèdent des vertus énergétiques et curatives dont témoignent aujourd’hui les défenseurs de la sylvothérapie. Si les avis divergent sur la réalité scientifique de ces bienfaits, les adeptes du « bain de forêt » sont de plus en plus nombreux, manifestant un désir certain de se rapprocher de la nature.

Pascal Charoy (Forêts de France)



Bienvenue dans L’Agora,
espace d’expression et de débats des lecteurs et des partenaires éditoriaux de Forestopic.

Pour proposer un article, contactez-nous.

Grivoiseries
Rubrique humoristique et satirique de la forêt et du bois


Publicité

Recevez toutes les actualités forêt-bois et arbres:

Publicité

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez leur utilisation.J’ai compris En savoir plus