Publicité

Covid-19: les conditions de travail définies pour les filières forêt-bois et paysage

La prévention du Covid-19 s’ajoute au mesures de sécurité habituelles
Covid-19: les conditions de travail définies pour les filières forêt-bois et paysage

La continuité de l’activité nécessite la protection des travailleurs. Plusieurs guides pratiques viennent de paraître pour prévenir la propagation du coronavirus (Covid-19) dans l’environnement de travail, lors des travaux forestiers, au sein de l’industrie du bois ou sur les chantiers d’entretien des arbres et autres espaces verts.

 

Le ministère français du Travail vient de valider le guide sur le plan de continuité d’activité ou PCA pour les entreprises de la filière bois et ameublement, dans le cadre de la crise du coronavirus (Covid-19). Le document, préparé par les membres du comité stratégique de la filière bois (CSF bois), passe en revue les mesures de prévention et d’organisation préconisées, à décliner au sein de chaque entité.

Création d’une cellule de crise, règles de distance à maintenir entre les salariés qui ne peuvent opter pour le télétravail, disponibilité des consommables tels que savon ou gel hydro-alcoolique, priorité aux modes de transport individuels plutôt que collectifs, adaptation des voies d’accès au site et de l’accueil de visiteurs, réorganisation des vestiaires, espaces de restauration et de pause, nettoyage des surfaces, font partie des points clés du PCA.

« Rester sain sur le site » et « sortir sain du site » ressortent comme deux fils conducteurs. Les ajustements effectués peuvent nécessiter une mise à jour du document unique d’évaluation des risques (DUER) établi par l’employeur.

Quid des gants, lunettes et masques ?

Les collaborateurs doivent-ils porter des gants, des lunettes, des masques, pour prévenir la propagation du coronavirus ? Pour ce qui est des gants et des lunettes de protection, le guide laisse aux entreprises le soin de décider, en fonction des risques liés à l’activité.

« Si des gants sont mis à disposition, il faut maintenir le principe du lavage de main à chaque changement de gant »,

souligne le guide.

Quant aux lunettes de protection, elles peuvent présenter une utilité, les yeux étant une porte d’entrée du virus.

Nul besoin de masques de protection respiratoire, tranche le guide :

« En l’état actuel des consignes gouvernementales, le port du masque FFP2* est destiné aux professionnels de santé intervenant en réanimation médicale. »

Idem pour les masques sanitaires qui évitent la projection de salive, dits masques chirurgicaux.

Des masques nécessaires à certains métiers

La Fédération nationale du bois (FNB) a déjà passé une commande de masques. Ces équipements de protection individuelle (EPI) peuvent montrer leur intérêt en présence de clients ou de prestataires ou même, d’ordinaire, pour se prémunir des risques sanitaires liés aux poussières de bois.

D’autres particularités existent, relève Cathy Dufour, déléguée générale de l’Ameublement français :

« Les fabricants de cercueil en bois, dont l’activité reste à un niveau plutôt habituel, ont besoin de masques FFP2 et pourraient se trouver face à une pénurie de masques. »

Précautions pour les chantiers forestiers et paysagers

L’Office national des forêts (ONF) est de ceux qui ont, sans attendre, défini un PCA, incluant les métiers exercés en forêt.

Pour les entrepreneurs de travaux forestiers notamment, la fédération FNEDT a réalisé une fiche pratique à l’attention des conducteurs d’engins. Les gestes de sécurité comprennent la désinfection de la cabine des machines et de leurs poignées de porte.

Par ailleurs, le ministère du Travail a mis en ligne un « kit de lutte contre le Covid-19 » destiné aux chantiers de jardins et espaces verts. L’une de ses préconisations consiste à apporter assez d’eau sur les chantiers, d’une part pour se laver les mains et, d’autre part, pour la boisson, en bouteilles individuelles. Le travail est à réaliser côte à côte, plutôt que face à face.

Pas de travail isolé lors des interventions dans les arbres, insiste le document. Un interdit qui doit en même temps se coupler aux mesures visant à éviter toute éventuelle contamination par le coronavirus entre collaborateurs. Pour la gestion des espaces verts, le document ne mentionne pas d’EPI spécifique à la prévention du Covid-19.

C. C./Forestopic

* Le masque FFP2 se caractérise par des propriétés filtrantes.

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité