Publicité

Les communes veulent rester maîtres de leurs forêts

Les communes veulent rester maîtres de leurs forêts

Que l’argent de la forêt retourne à la forêt ! C’est le credo de la fédération française des communes forestières (FNCOFOR). Cela pourrait passer par de nouveaux modes de gestion.

 

Que la gestion des forêts communales soit transférée aux intercommunalités ? La Fédération nationale des communes forestières (FNCOFOR) sonne l’alerte. À l’en croire, les préfets de certains territoires poussent en ce sens, dans un contexte de réforme territoriale.

Or, les communautés de communes ou les agglomérations ne sont pas les mieux placées pour gérer les forêts appartenant aux communes, aux yeux de la FNCOFOR :

« Les recettes forestières doivent retourner à la forêt. Nous craignons que ces recettes, dans le cadre d’une intercommunalité, soient diluées dans le budget général »,

nous indique-t-on à la fédération.

La mise en place d’un budget annexe, dédié à la forêt, doit pouvoir y remédier. Même dans ce cas, la FNCOFOR estime que les décisions budgétaires sont susceptibles de favoriser les aires urbaines ou périurbaines, au détriment des communes forestières rurales.

La gestion forestière peut toutefois nécessiter une échelle plus large que la commune. La FNCOFOR penche alors en faveur des syndicats de gestion forestière, mixtes ou intercommunaux.

Les groupements d’intérêt économique et environnemental forestiers (GIEEF) sont une autre piste. Le président de la FNCOFOR, Dominique Jarlier a pris position en ce sens lors du récent congrès de la fédération. Associer les forêts publiques aux GIEEF ? Dominique Jarlier s’y est dit ouvert, à l’instar du ministre Stéphane Le Foll. Pour l’heure, les GIEEF restent un outil institutionnel destiné aux forêts privées.

Chrystelle Carroy/Forestopic

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez leur utilisation.J’ai compris En savoir plus