Publicité

La diversité des espèces d’arbres, c’est aussi avec le peuplier (projet InBioWood)

La diversité des espèces d’arbres, c’est aussi avec le peuplier (projet InBioWood)

Pour faire pousser du bois avec plus de biodiversité et de productivité, le projet InBioWood expérimente des plantations mêlant le peuplier à d’autres essences d’arbres.

 

Faire pousser des peupliers, arbres à croissance rapide, en compagnie d’autres espèces qui mettent plus de temps à arriver à maturité, comme les chênes, les noyers, les érables ou des arbustes. C’est l’objet d’InBioWood, un projet mené dans le cadre du programme européen Life+. En d’autres termes, il s’agit de conduire des « plantations polycycliques permanentes », assurant une présence d’arbres constante.

Mené en Italie, InBioWood mène ce type d’expérimentations dans l’idée de gagner en biodiversité et aussi en productivité. Avec des questions à explorer : quelle est la distance minimale entre les arbres, quel est le rythme idéal des coupes en tenant compte de l’ombrage optimal, comment se passer de fertilisants, de pesticides et d’irrigation, et améliorer la fertilité des sols et la séquestration de CO2.

Les essais doivent couvrir 25 hectares de parcelles de démonstration et 45 km de rangées d’arbres le long de canaux. Le projet a permis de publier un guide pratique (téléchargeable, en anglais).

InBioWood a démarré en septembre 2013 et doit se clore fin juin 2018, sous la coordination du Consorzio di Bonifica Veronese, un organisme public représentant des propriétaires. Son budget s’élève à 1,2 million d’euros, dont 49 % d’aides européennes.

C. C./Forestopic

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez leur utilisation.J’ai compris En savoir plus