Publicité

Peste porcine africaine: les activités forestières à nouveau autorisées dans le Grand Est

Peste porcine africaine: les activités forestières à nouveau autorisées dans le Grand Est

Le gouvernement actualise le dispositif de prévention de la peste porcine africaine. Il vient d’autoriser les travaux forestiers, comme l’accès aux forêts, qui étaient interdits depuis début octobre 2018 dans une centaine de communes.

 

L’interdiction aura duré une dizaine de jours. Les activités forestières peuvent reprendre dans les trois départements du Grand Est concernés par les mesures de prévention de la peste porcine africaine, soit les Ardennes, la Meuse et la Meurthe-et-Moselle.

Un arrêté paru le 20 octobre 2018 abroge l’arrêté du 8 octobre instaurant la suspension de l’exploitation et des travaux forestiers dans plus de 110 communes.

Le texte du 20 octobre maintient la zone d’observation et la zone d’observation renforcée, restreinte à une cinquantaine de communes, et visant à prévenir et à surveiller l’éventuelle introduction en France du virus, présent en Belgique, affectant les sangliers et transmissible aux porcs.

Le dispositif révisé, valable jusqu’au 20 novembre 2018, ne mentionne pas de limitation des activités en forêts. Il se concentre sur les précautions à prendre par les détenteurs de porcs domestiques et de sangliers, sur les restrictions des activités de chasse et sur la gestion des sangliers.

C. C./Forestopic

Sur le même sujet : L’exploitation forestière en suspens dans plus de 110 communes du Grand Est

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez leur utilisation.J’ai compris En savoir plus