Comment l’ONF redéploie ses effectifs, entre suppression et création de postes et sous-traitance

Sigle de l’ONF au siège social de l’établissement (crédit photo: CC/Forestopic)
Comment l’ONF redéploie ses effectifs, entre suppression et création de postes et sous-traitance

Le gouvernement affiche une volonté de stabiliser les effectifs de l’Office national des forêts (ONF), mais tout en lui attribuant de nouvelles missions. Cette recomposition des moyens humains n’est pas sans répercussions sur les relations entre l’opérateur public et les entreprises intervenant en forêt.

 

La suite de cet article est réservée à nos abonnés.

Vous êtes abonné ?

Saississez vos identifiants :

 

• Vous n’êtes pas encore abonné ?
Veuillez cliquer ici pour souscrire à une formule d’abonnement afin de consulter l’intégralité de cet article et tous nos contenus forêt, bois, arbre hors forêt.
Regardez la vidéo où des abonnés témoignent, ainsi que ce bonus !

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.