Publicité

Vincent Abt nommé conseiller forêt du ministre de l’Agriculture

Vincent Abt, conseiller forêt de Stéphane Travert
Vincent Abt nommé conseiller forêt du ministre de l’Agriculture

Vincent Abt rejoint le cabinet du ministre en charge de la forêt, Stéphane Travert.

 

Vincent Abt vient d’être nommé conseiller filières végétales, forêt et compétitivité au cabinet de Stéphane Travert, ministre français de l’Agriculture et de l’Alimentation, par un arrêté paru au Journal officiel du 19 juillet 2017.

Vincent Abt était, depuis mai 2015, chef du bureau du financement des entreprises, au sein de la DGPE* du même ministère. Auparavant, il a dirigé, durant près d’un an, le bureau de l’installation et de la modernisation, également à la DGPE*, alors dénommée direction des Politiques agricole, agroalimentaire et des territoires (DGPAAT).

Tout juste quadragénaire cette année, l’ingénieur en chef des Ponts, des Eaux et des Forêts est diplômé d’AgroParisTech Paris-Grignon (1997) et de l’école du génie rural, des eaux et forêts Engref-AgroParisTech (2001).

Sa carrière est marquée par l’international et l’outre-mer. Il l’a commencée en tant qu’ingénieur forestier au Gabon pour Sylvafrica, une filiale de l’ONF International, bureau de conseil en environnement de l’Office national des forêts (ONF). Il occupe cette fonction entre 2002 et 2003.

À partir de 2010 (avant de rejoindre le ministère en 2014), Vincent Abt exerce des missions en Guyane. Au sein des services de l’État, il y coordonne le programme de développement rural (PDR).

Entre les deux, à compter de 2004, il collabore à l’unité « recherche technologies et systèmes d’information pour les agro-systèmes » de l’institut Irstea (ex-Cemagref). D’abord chef de projet de recherche, il en devient ensuite adjoint au chef d’unité.

Le syndicat des techniciens supérieurs du ministère de l’Agriculture (SNTMA-FO) s’est déjà ému, il y a quelques semaines, de voir la haute administration, en l’occurrence la DGPE, « amputée de ses cadres », appelés à se rapprocher du pouvoir politique. Ceci après l’entrée de Julien Turenne au cabinet du Premier ministre. Ce fut aussi le cas pour Catherine Geslain-Lanéelle, directrice éphémère du cabinet de Jacques Mézard, alors ministre de l’Agriculture – une fonction à laquelle elle fut affectée fin mai 2017. Elle vient de retrouver, début juillet, le poste qu’elle occupait, depuis 2015, de chef de la DGPE.

C. C./Forestopic

* DGPE : direction générale de la Performance économique et environnementale des entreprises.

Reproduction interdite.

Publicité

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez leur utilisation.J’ai compris En savoir plus