Publicité

Le Grive des bois, plume humoristique et satirique de la forêt et du bois

Mois de la forêt, Jeux olympiques et CIO. Le secteur forêt-bois en est «moi»

 

Comme si une journée internationale ne suffisait pas, la forêt est en moi pendant tout un mois, celui de mars 2019. Le « Mois de la forêt » proposé par Reforest’Action a l’air de détrôner le slogan « Pour moi, c’est le bois ». On boit du moi et on se noie dans une forêt d’egos où, en un mois, pas moins de 14 « moi » se sont affichés.

Pari réussi dans la capitale où des primo-forestiers y ont mis du moi, en créant une « forêt primitive ». Une production sylvicole attendue d’un mètre par an = plus de 8 cm par mois.

Geste altruiste utile, car si ce n’est pas moi c’est toi, et dans un mois, pour d’autres, le bois, c’est en toit qu’il comptera. En effet, d’ici au 30 avril 2019, le nouveau président de France Bois 2024, Georges-Henri Florentin, attend le choix de Solideo sur les candidats admis à remettre une offre pour la construction du village olympique offrant un toit aux athlètes.

Car Solideo est chargé de livrer les infrastructures olympiques franciliennes pour le CIO, oui le comité international olympique ; attention, à ne pas confondre avec « la » CIO, ex-future ou future-ex appellation de la CVO*, « contribution interprofessionnelle obligatoire ».

Toute la filière est en émoi, comme le relate l’article « 100 000 m3 de bois pour construire le village olympique de 2024 ». Gageons que le bois donne raison aux mois qui s’écoulent. Moi c’est moi, et toi t’es toi !

La Grive des bois, plume légère et satirique de la forêt et du bois

* Contribution volontaire obligatoire.



Grivoiseries
Par La Grive des bois, plume légère et satirique de la forêt et du bois. Oiseau migrateur, mi-râleur. Depuis sa branche, la grive des bois jouquée observe et commente, de sa plume facétieuse et aiguisée, les faits et méfaits dans la forêt et au-delà de sa lisière.

Publicité

Recevez toutes les actualités forêt-bois et arbres:

Publicité