Publicité

Renouveler les forêts à faible valeur en Normandie et Bourgogne

Renouveler les forêts à faible valeur en Normandie et Bourgogne

Deux appels à projets visent à soutenir le reboisement, en même temps que des forêts qui produisent du bois d’œuvre de qualité.

 

Le programme de renouvellement, par reboisement, des peuplements forestiers à faible valeur économique se poursuit. Il s’inscrit dans le cadre du Programme européen de développement rural 2014-2020, avec des cofinancements du fonds Feader.

Deux appels à projets sont en cours, en Normandie et en Bourgogne (région Bourgogne-Franche-Comté), en vue d’améliorer la valeur économique et écologique des forêts. In fine, l’objectif est notamment de produire du bois d’œuvre de qualité.

Pas question ici de soutenir des reboisements à l’identique, c’est-à-dire avec les mêmes espèces, « sauf évolution vertueuse du traitement (i.e. passage d’un taillis de chêne sessile à une futaie de chêne sessile, sur station adaptée) ou problème particulier de type bois mitraillé », précise l’appel à projets normand.

La Normandie soutient des conversions par régénération naturelle en futaie, des transformations en feuillus ou résineux. La Bourgogne cible trois essences stratégiques, chêne sessile, chêne pédonculé, douglas, réparties en fonction des sylvoécorégions. Des travaux de protection contre le gibier peuvent aussi prétendre à ces aides.

Sont éligibles les projets couvrant 2 ha ou plus et pouvant se répartir en îlots d’au moins 1 ha, aussi bien en forêt publique qu’en forêt privée.

Ces deux appels à candidatures sont ouverts jusqu’à fin juillet 2016. Dans ces deux régions, d’autres appels à projets en cours concernent la filière forêt-bois, notamment pour optimiser les dessertes forestières.

La rédaction/Forestopic

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité