Publicité

L’ONF ferme cinq forêts à cause de la chalarose du frêne

L’ONF ferme cinq forêts à cause de la chalarose du frêne

L’ONF prévoit des travaux de sécurisation, dans cinq forêts domaniales du Nord et du Pas-de-Calais, face au dépérissement de frênes touchés par la chalarose.

 

L’Office national des forêts (ONF) va fermer au public cinq forêts domaniales de la région Hauts-de-France. Cette mesure, effective à compter du 15 septembre 2016, est une conséquence de la chalarose du frêne.

Face au risque de chute d’arbres ou de branches, l’Office y engage des travaux, en vue d’une réouverture d’ici à l’été 2017. Les cinq forêts concernées sont celles de Nieppe (Nord), et celles de Boulogne-sur-Mer, Desvres, Hardelot et Vimy (Pas-de-Calais). La densité de frênes y « est très importante », selon l’ONF.

L’ONF a confié la sécurisation des routes et chemins forestiers à plusieurs entreprises de travaux forestiers : AB Bois (Arnauld Bonvarlet) en forêt de Vimy, Rudy Tintillier et Vigneron en forêt d’Hardelot, Vigneron également en forêt de Boulogne-sur-Mer, les trois établissements Triplet, Buisseret et Sagot en forêt de Desvres, et Vasseur en forêt de Nieppe. ONF-Énergie fait aussi partie des intervenants.

Ces travaux de sécurisation portent sur 350 km d’itinéraires de randonnée.

La chalarose provoque le dépérissement des frênes touchés, sans qu’« aucun traitement efficace n’existe », indique l’ONF. À l’origine de cette infection, le champignon Chalara fraxinea (ou Hymenoscyphus fraxineus dans sa forme sexuée), présent dans un grand quart nord-est de la France métropolitaine.

Chrystelle Carroy/Forestopic

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez leur utilisation.J’ai compris En savoir plus