Publicité

L’export des grumes de chêne augmente en 2016-2017, celui des sciages aussi

La récolte du bois de chêne progresse en 2016 dans les forêts françaises
L’export des grumes de chêne augmente en 2016-2017, celui des sciages aussi

Les exportations de chêne, sous forme de bois brut comme de sciages, repartent à la hausse entre la mi-2016 et la mi-2017, en valeur comme en volume.

 

Les exportations de bois ronds de chêne (grumes et bois de trituration) grimpent de 8,5 % en valeur, entre juillet 2016 et juin 2017, d’après le service statistique Agreste, pour totaliser 71 millions d’euros.

Les douanes chinoises enregistrent plus de 272 500 m3 de grumes de chêne entrant dans le pays et provenant de France en 2016. C’est une baisse d’environ 20 % par rapport à 2015. Puis, entre janvier et août 2017, ces volumes se sont établis à près de 266 000 m3, soit 18 % de plus que sur les huit premiers mois de 2016. Toutes essences confondues, les importations chinoises de grumes françaises chutent de plus de 10 % sur la période, du fait de la tendance baissière des résineux et du hêtre hexagonaux pour cette destination.

Les douanes françaises décomptent plus de 500 000 m3 de grumes à sciages de chêne exportés en 2016, dont plus de 300 000 m3 allant vers la Chine. Toutefois, d’aucuns remettent en cause la fiabilité de ces données, en ce qu’elles convertissent des valeurs monétaires en quantités ou en masse.

Concernant le chêne, la récolte du bois dans les forêts françaises elle aussi progresse, de 4 % en 2016 pour les grumes à sciages. Celles-ci s’élèvent à 2 millions de mètres cubes sur l’année, selon des données provisoires Agreste.

La production de sciages français de chêne repart à la hausse et dépasse les 600 000 m3 en 2016 (+6 %). De même pour l’export. Cette essence tire les exportations de sciages de feuillus tempérés, analyse encore Agreste ; les sciages de chêne ont ainsi drainé 148 millions d’euros entre juillet 2016 et juin 2017. Ceux destinés à la Chine s’évaluent à 31 500 m3 de janvier à août 2017, d’après les statistiques chinoises, dépassant déjà les volumes de l’année 2016 entière.

C. C./Forestopic

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez leur utilisation.J’ai compris En savoir plus