Bois d’œuvre: les grumes de chêne produites par l’ONF ne seront plus les mêmes

L’éventualité d’aléas climatiques induit une adaptation dans la façon de produire du bois de chêne (crédit photo: CC/Forestopic)
Bois d’œuvre: les grumes de chêne produites par l’ONF ne seront plus les mêmes

L’Office national des forêts fait évoluer sa sylviculture et notamment celle d’une essence emblématique des forêts françaises, le chêne. Pour la production de bois, cette tendance touche aussi bien le haut de gamme, destiné à la tonnellerie, que le bois d’œuvre qui approvisionne les scieries ; mais pas de la même façon.

 

Cette partie de l’article est réservée à nos abonnés.
Vous êtes abonné ? 

Accédez à votre espace personnel :

 
• Vous n’êtes pas encore abonné ? Veuillez cliquer ici pour souscrire à une formule d’abonnement afin de consulter l’intégralité de cet article et tous nos contenus forêt, bois, arbre hors forêt.

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité