Publicité

Une carte du XIXe siècle pour reconstituer l’histoire des forêts, lancée par l’IGN

Occupation historique du sol, région de Landévennec, Finistère
Une carte du XIXe siècle pour reconstituer l’histoire des forêts, lancée par l’IGN

L’IGN a numérisé et traité des cartes du XIXe siècle. Mises en regard avec les cartes actuelles, elles renseignent sur l’historique des forêts et de l’occupation du sol.

 

Visualiser l'évolution d’un territoire entre le XIXe siècle et aujourd’hui, c’est que propose un nouvel outil de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN). L’opérateur public lance la carte « Occupation du sol historique ».

L’IGN a repris des cartes de l’état-major, datant de 1825 à 1866. Une fois numérisées, elles ont l’objet d’un traitement informatique pour être vectorisées et géoréférencées. Leur transformation en vecteurs permet plus de lisibilité et « une exploitation optimale », selon l’institut.

Mieux connaître les écosystèmes forestiers

Les cartes anciennes font apparaître des bocages, des vergers, des prairies plantées d’arbres, des dunes boisées ou pâturées, des chaumes, des marais et cours d’eau, des essarts – ces terres déboisées pour être mises en culture –, ou encore des mines ou carrières, des bâtiments et villages. Ces données peuvent se mettre en regard avec la carte française du XIXe siècle, avec la carte topographique actuelle de l’IGN ou avec la carte forestière V2.

« Des données indispensables à l’optimisation, la gestion et la protection des milieux naturels, à la compréhension des changements d’affectation des terres, à l’appréhension de l’aménagement du territoire et à l’évaluation des impacts environnementaux »,

estime l’IGN.

Disposer de cet historique aide à améliorer la connaissance des écosystèmes forestiers et à estimer l’ancienneté d’une forêt. Car depuis le XIXe siècle, l’occupation du sol a connu des changements notables. La surface couverte par la forêt a plus que doublé depuis, passant de 7-8 millions d’hectares (Mha) à plus de 16 Mha en France métropolitaine.

L’étude des forêts anciennes s’en trouve facilitée – une forêt ancienne se constitue d’un ensemble boisé n’ayant pas connu de défrichement depuis au moins 150 ans. La dynamique de production des forêts, anciennes et récentes, peut faire l’objet de comparaisons.

Quatre départements pilotes

Cependant, les projections des cartes ont évolué au fil du temps. De ce fait, la superposition des cartes des XIXe et XXIe siècles n’est pas exacte.

La carte « Occupation du sol historique » est accessible sur le site Internet geoportail.gouv.fr. Elle concerne pour l’instant quatre départements, le Finistère, les Côtes-d’Armor, le Nord et l’Allier.

En partenariat avec d’autres acteurs – INRA, parcs nationaux et régionaux, ou collectivités –, l’IGN entend, à terme, étendre l’outil à tout le territoire métropolitain. Aucune date n’est encore annoncée pour l’aboutissement de ce chantier d’envergure.

Chrystelle Carroy/Forestopic

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez leur utilisation.J’ai compris En savoir plus