Planification écologique: le gouvernement prend ses marques

La Première ministre, Élisabeth Borne (au centre), entourée d’Amélie de Montchalin (à sa droite) et d’Agnès Pannier-Runacher (à sa gauche), respectivement ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires et ministre de la Transition énergétique (crédit photo: Gouvernement)
Planification écologique: le gouvernement prend ses marques

La répartition des rôles entre les ministres se silhouette, pour ce qui est de la planification écologique voulue par le gouvernement, sous la coordination d’un secrétaire général.

 

Cette partie de l’article est réservée à nos abonnés.
Vous êtes abonné ? 

Accédez à votre espace personnel :

 
• Vous n’êtes pas encore abonné ? Veuillez cliquer ici pour souscrire à une formule d’abonnement afin de consulter l’intégralité de cet article et tous nos contenus forêt, bois, arbre hors forêt.
Regardez la vidéo où des abonnés témoignent, ainsi que ce bonus !

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité