Le gestionnaire forestier Vincent Joseph suggère à des députés de revoir la législation existante

De gauche à droite, Vincent Joseph, gestionnaire forestier, et les députés Mathilde Panot et Hubert Julien-Laferrière (crédit photo: CC/Forestopic)
Le gestionnaire forestier Vincent Joseph suggère à des députés de revoir la législation existante

Un débat a mis en perspective le credo anti-coupes rases de la députée Mathilde Panot avec le point de vue d’un gestionnaire forestier indépendant. L’occasion aussi pour l’élue parlementaire de préciser sa vision.

 

Cette partie de l’article est réservée à nos abonnés.
Vous êtes abonné ? 

Accédez à votre espace personnel :

 
• Vous n’êtes pas encore abonné ? Veuillez cliquer ici pour souscrire à une formule d’abonnement afin de consulter l’intégralité de cet article et tous nos contenus forêt, bois, arbre hors forêt.
Regardez la vidéo où des abonnés témoignent, ainsi que ce bonus !

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité