Publicité

Stéphane Le Foll et Rémy Rebeyrotte, coprésidents du groupe forêt-bois à l’Assemblée nationale

De gauche à droite: Stéphane Le Foll et Rémy Rebeyrotte, députés de la Sarthe et de la Saône-et-Loire respectivement
Stéphane Le Foll et Rémy Rebeyrotte, coprésidents du groupe forêt-bois à l’Assemblée nationale

La composition du groupe forêt-bois de l’Assemblée nationale se précise. Des Assises de la forêt et du bois sont annoncées pour 2018.

 

« Avec Stéphane Le Foll, nous nous sommes mis d’accord sur la coprésidence d’un groupe d’études – et je rajouterai d’action – sur la forêt et la filière bois. »

En ces termes, Rémy Rebeyrotte, député de la Saône-et-Loire, fait part de sa candidature partagée avec celle de Stéphane Le Foll, aujourd’hui député de la Sarthe, pour copiloter un groupe parlementaire à l’Assemblée nationale. D’autres députés souhaitent être de la partie.

Les deux hommes, Stéphane Le Foll et Rémy Rebeyrotte, se sont rencontrés fin octobre 2017. L’un a une expérience d’élu local, l’autre a aussi celle d’un ministre et porte-parole du gouvernement. Tous deux ont été professeurs d’économie. 

Élu député en juin 2017, Rémy Rebeyrotte lâche alors son mandat de maire d’Autun. Il l’occupait depuis 2001, dans cette commune de Saône-et-Loire où il est né en 1966 et dont il reste conseiller municipal. Il a aussi été conseiller départemental de Saône-et-Loire entre 1994 et 2015, et conseiller régional de Bourgogne entre 1998 et 2001.

« Rencontrer les principaux acteurs de la filière »

Rémy Rebeyrotte aime manier les chiffres. Hier ceux de l’Insee. Demain peut-être ceux de l’inventaire forestier ; c’est l’un de ses sujets de préoccupation du moment, en lien avec l’approvisionnement des scieries en bois de chêne.

Rémy Rebeyrotte entend aborder un large spectre de thématiques dans le cadre du groupe d’études forêt-bois à l’Assemblée nationale, depuis la forêt jusqu’aux produits faits de bois. Et annonce les premières actions envisagées :

« Rencontrer les principaux acteurs de la filière, dans leur diversité, et monter avec eux pour le premier semestre 2018 les Assises de la forêt et de la filière bois. »

Stéphane Le Foll, quant à lui, ministre de l’Agriculture et de la Forêt à partir de 2012 et jusqu’en mai 2017, vient de retourner dans son fief sarthois. Il y a gardé un pied, en tant que conseiller municipal du Mans depuis 2001 et conseiller communautaire depuis 2012. Il fut député de la Sarthe durant un mois, en 2012, avant d’entrer au gouvernement. Un mandat qu’il vient de retrouver à la faveur des élections de législatives de 2017.

Stéphane Le Foll fut aussi député européen entre 2004 et 2012, et vice-président du Mans Métropole en charge de l’eau et de l’assainissement (2001-2008), puis des finances (2008-2012). Il était injoignable au moment de la rédaction du présent article.

Une trentaine de députés attendus dans le groupe forêt-bois

Marie-Christine Dalloz, députée du Jura, est candidate pour être membre du groupe parlementaire forêt-bois – elle a coprésidé ce groupe, durant la législature 2012-2017, en tandem avec Christian Franqueville.

De même que Martial Saddier, député de la Haute-Savoie. « Il ne souhaite pas occuper de fonction particulière au sein de ce groupe d’études », précise son entourage. Martial Saddier faisait déjà partie du groupe forêt-bois précédemment. Il est, par ailleurs, président du Conseil national de l’air.

Vincent Thiébaut, député du Bas-Rhin, entend lui aussi rejoindre l’aventure. Pressenti pour devenir membre du Conseil supérieur de la forêt et du bois, Vincent Thiébaut tient un parcours dans le secteur privé, en tant qu’ingénieur et cadre commercial à partir de 2001 au sein d’entreprises actives dans l’informatique.

Vincent Thiébaut, député du Bas-Rhin
Vincent Thiébaut, député du Bas-Rhin (photo: droits réservés)

C’est en juin 2017 que Vincent Thiébaut a été élu député du Bas-Rhin, un territoire qui n’est pas exempt de forêts emblématiques, comme la forêt de Haguenau. Né en 1972, il se montre sensible à l’écologie et à la ruralité. À l’Assemblée nationale, Vincent Thiébaut est aussi membre de la Commission du développement durable et de l’aménagement du territoire, de même que Stéphane Le Foll et Martial Saddier.

Les tenants du groupe parlementaire forêt-bois, en cours de création, envisagent de rassembler une trentaine de députés.

Chrystelle Carroy/Forestopic

Mis à jour le 2 novembre 2017

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez leur utilisation.J’ai compris En savoir plus