Le rapport Cattelot, une flopée de propositions pour la forêt et le bois

Visite d’une peupleraie dans l’Oise, en juin 2020. De gauche à droite, Olivier Fossé (président de Fibois Hauts-de-France), Anne-Laure Cattelot (députée du Nord), Gaëlle Bruté de Rémur (experte forestière), Marie Pillon (déléguée générale de Fransylva Hauts-de-France)
Le rapport Cattelot, une flopée de propositions pour la forêt et le bois

Créer un ministère pour la forêt et le bois, confier la mise en œuvre de la politique forestière à une structure unique, renforcer la gestion forestière et les financements pour les forêts face au changement climatique, réinventer le contrat social entre forestiers et société… ce sont quelques-unes des préconisations de la députée Anne-Laure Cattelot.

 

Cette partie de l’article est réservée à nos abonnés.
Vous êtes abonné ? 

Accédez à votre espace personnel :

 
• Vous n’êtes pas encore abonné ? Veuillez cliquer ici pour souscrire à une formule d’abonnement afin de consulter l’intégralité de cet article et tous nos contenus forêt, bois, arbre hors forêt.

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité