Publicité

L’ONF expérimente les drones pour la gestion des forêts

Drone utilisé pour la surveillance du risque incendie en forêt de Fontainebleau (crédit photo: CC/Forestopic)
L’ONF expérimente les drones pour la gestion des forêts

L’Office national des forêts se tourne vers les drones dans une démarche d’innovation, pour la surveillance des forêts, de leur état sanitaire, du risque incendie, voire pour des inventaires.

 

À l’Office national des forêts (ONF), la pertinence des drones pour la gestion forestière est en phase d’examen. Cette expérimentation a débuté en avril 2018, en Bretagne, avec un seul télépilote alors. Aujourd’hui, l’établissement public détient six à huit appareils, de quatre modèles différents ou plus.

Dominique de Villebonne, adjointe à la direction des forêts et des risques naturels de l’ONF, présente la méthode :

« Nous encourageons tout membre du personnel à proposer des idées à tester dans une démarche d’innovation. »

« En Bretagne, pour savoir si des dégagements étaient nécessaires – en vue d’enlever la végétation concurrente –, nous avons réalisé un diagnostic à pied et avec le drone pour voir si les deux correspondent »,

illustre Dominique de Villebonne.

Le drone ne paraît pas adapté à tout type de forêts, nuance-t-elle :

« L’utilisation du drone convient pour les parcelles compliquées, par exemple des forêts diversifiées, non homogènes, avec des endroits où la végétation est haute et d’autres où elle est basse. »

À l’ONF, les drones servent pour réaliser un inventaire ou la surveillance de l’état sanitaire des forêts. Il s’agit aussi de les utiliser pour la prévention du risque incendie, à l’aide d’une caméra thermique embarquée et d’un système d’alarme.

Un drone pourrait, par ailleurs, être réquisitionné si une personne est perdue en forêt.

Le coût d’acquisition des drones utilisés à l’ONF varie de 2 000 à 9 000 euros, « en fonction de leurs aptitudes et de leurs performances », précise l’Office. S’ajoute le coût du logiciel (Metashape) pour le traitement des données.

C. C./Forestopic

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité