Export de grumes: le label UE testé en forêt privée, un moratoire n’est pas exclu

Le ministre Julien Denormandie (à gauche) a reçu les représentants de la FNB (à droite), son président Jacques Ducerf et son délégué général Nicolas Douzain (crédit photo: ministère de l’Agriculture)
Export de grumes: le label UE testé en forêt privée, un moratoire n’est pas exclu

La pression monte autour de l’export de grumes, de chêne en particulier. Des professionnels émettent des propositions pour sécuriser l’approvisionnement des industriels français. Celles de la Fédération nationale du bois viennent de faire l’objet d’une rencontre avec le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie.

 

Cette partie de l’article est réservée à nos abonnés.
Vous êtes abonné ? 

Accédez à votre espace personnel :

 
• Vous n’êtes pas encore abonné ? Veuillez cliquer ici pour souscrire à une formule d’abonnement afin de consulter l’intégralité de cet article et tous nos contenus forêt, bois, arbre hors forêt.
Regardez la vidéo où des abonnés témoignent, ainsi que ce bonus !

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité