Publicité

L’ONF va vendre du bois par Internet, la contractualisation s’étend

Vente de bois de l’ONF
L’ONF va vendre du bois par Internet, la contractualisation s’étend

Vendre du bois par Internet, créer des indicateurs pour suivre le marché du bois, étendre la contractualisation, sont au menu des travaux communs à l’ONF, la FNB et la FNCOFOR, pour les 4 ans à venir.

 

L’Office national des forêts (ONF) va vendre du bois par Internet. Mais pas tout de suite. Benoît Fraud, chef du département commercial bois à l’ONF, détaille :

« Nous allons devoir rénover le système de vente informatisé en salles. Ensuite, une concertation visera à développer les ventes de bois par Internet. »

C’est l’un des points de l’accord signé, le 8 décembre 2016 à Paris, par l’ONF, la Fédération nationale du bois (FNB), et les communes forestières sous l’égide de la FNCOFOR, en application du contrat d’objectifs (COP) 2016-2020 de l’Office.

Acheter du bois de l’ONF sans se déplacer

Des acheteurs pourraient ainsi participer à des ventes à distance, sans avoir à se déplacer, tandis que l’ONF y voit la réalisation d’économies potentielles. Cela vaut pour les ventes publiques, ou pour les consultations destinées aux invendus ou aux lots ponctuels.

Benoît Fraud poursuit :

« Nous n’allons pas supprimer toutes les salles de vente physiques. Mais, il est possible que certaines ne soient pas conservées. Certaines ventes ne réunissent qu’une dizaine d’acheteurs. L’outil Internet permet aussi de mieux partager les informations sur les contrats d’approvisionnement. »

Objectifs en hausse pour la contractualisation

La contractualisation des ventes de bois est un autre axe de la période à venir. D’une part, concernant le bois d’œuvre, elle s’étend au niveau national pour le chêne de qualité secondaire. Et elle se poursuit pour le hêtre et les résineux, avec des objectifs revus à la hausse. D’autre part, pour le bois d’industrie et le bois énergie, l’accès des exploitants forestiers aux ventes par contrat est reconduit.

Ventes de bois ONF par contractualisation
Types de bois Volumes 2015 Objectif 2020
Chêne de qualité secondaire 50 000 m3 100 000 m3 (*)
Hêtre 470 000 m3 700 000 m3
Résineux 1 450 000 m3 1 800 000 m3
Bois d’industrie, bois énergie 1 200 000 m3 1 800 000 m3

* en 2018.

Selon Nicolas Douzain, délégué général de la FNB :

« Les contrats nécessitent une capacité de réponse en volumes et en qualité des bois livrés. La régularité et la constance sont l’une des marges de progrès identifiées. »

Les réflexions se poursuivent quant à l’élaboration d’indicateurs sur l’état du marché, l’harmonisation du cubage et de la pesée des bois, l’allongement des délais d’exploitation en zone de montagne (car l’enneigement peut freiner la récolte). Les forêts publiques fournissent 40 % du bois mis sur le marché en France.

Chrystelle Carroy/Forestopic

Sur le même sujet :
L’ONF ouvre son site pour la vente de bois par Internet
Ventes de bois de l’ONF par Internet: «Nous voulons la transparence» (Philippe Siat, FNB)

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité