Bois sur pied: pourquoi ces écarts de prix entre forêts publiques et privées?

Le groupe Charlois examine le fût d’un chêne centenaire en forêt de Vierzon, à la veille d’une vente par appel d’offres sur soumissions organisée par l’Office national des forêts
Bois sur pied: pourquoi ces écarts de prix entre forêts publiques et privées?

Selon les essences, le prix des bois présente des écarts à la hausse ou à la baisse, selon qu’ils proviennent des forêts privées ou publiques. Des variations qui peuvent s’expliquer par les pratiques sylvicoles ou par les modes de vente.

 

Cette partie de l’article est réservée à nos abonnés.
Vous êtes abonné ? 

Accédez à votre espace personnel :

 
• Vous n’êtes pas encore abonné ? Veuillez cliquer ici pour souscrire à une formule d’abonnement afin de consulter l’intégralité de cet article et tous nos contenus forêt, bois, arbre hors forêt.

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité