Le marché des plants forestiers va et vient entre 2019 et 2021. De quoi prendre l’élan pour le plan de relance?

Plants de cèdre de l’Atlas en godets de 350 cm3 (crédit photo: Malaurie Puyal/Inrae)
Le marché des plants forestiers va et vient entre 2019 et 2021. De quoi prendre l’élan pour le plan de relance?

À l’aube du plan gouvernemental de renouvellement forestier, la mise en marché des plants continuait de s’éroder en France, avant un léger sursaut. Cette évolution ne s’explique pas seulement par celle du pin maritime, numéro un des ventes.

 

Cette partie de l’article est réservée à nos abonnés.
Vous êtes abonné ? 

Accédez à votre espace personnel :

 
• Vous n’êtes pas encore abonné ? Veuillez cliquer ici pour souscrire à une formule d’abonnement afin de consulter l’intégralité de cet article et tous nos contenus forêt, bois, arbre hors forêt.
Regardez la vidéo où des abonnés témoignent, ainsi que ce bonus !

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité