Publicité

Charles Hullot, nouveau directeur d’ONF International

Charles Hullot, directeur d’ONF International
Charles Hullot, nouveau directeur d’ONF International

Après bientôt 14 ans passés dans le conseil ou le pilotage de projets liés au développement économique dans les pays du Sud, Charles Hullot prend la direction d’ONF Intenational.

 

Charles Hullot a pris ses fonctions de directeur d’ONF International à l’automne 2017. ONF International, filiale de l’Office national des forêts (ONF), est un bureau de conseil sur la gestion durable des écosystèmes, y compris forestiers, et sur les stratégies climatiques.

Christian Dubreuil, directeur général de l’ONF et président d’ONF International attend de cette nouvelle recrue des actions permettant de « renforcer le rayonnement d’ONFI dont la compétence est particulièrement reconnue en matière de foresterie tropicale et d’adaptation des forêts au changement climatique ».

Charles Hullot vient de quitter son poste de directeur développement durable d’Expertise France. Il a pris part à une réorganisation au sein de cette structure, en pilotant l’unification de trois équipes. L’agence française de coopération technique internationale Expertise France est issue, en effet, de la fusion, début 2015, de six organismes publics d’aide au développement et d’influence économique.

De mars 2011 à janvier 2015, Charles Hullot est directeur adjoint du pôle énergie-climat de l’Adetef, un opérateur œuvrant dans la gouvernance économique et financière, et intégré depuis au sein d’Expertise France.

Entre 2009 et 2011, il se consacre à des projets internationaux au sein de cabinets de conseil du secteur privé, au département énergie et infrastructures de Sofreco en 2009, puis à ICE (Burgeap, groupe Ginger), en tant que chef de projets énergie.

Charles Hullot est diplômé de l’Istom, école d’ingénieur en agro-développement international (2003), et de l’école de commerce Essec (2014). Il a opté pour une orientation internationale dès le début de son parcours.

En 2004-2005, assistant technique pour le ministère des Affaires étrangères, il s’investit dans le développement rural au Nigeria, en vue du déploiement d’un système d’information géographique (SIG) pour la gestion de l’irrigation. En 2006-2007, il gère des projets liés à l’énergie en Afghanistan au sein du Groupe énergies renouvelables, environnement et solidarités, ou association Geres. À l’Ademe entre 2007 et 2009, il chapeaute des projets internationaux en Asie et en Afrique, ayant trait à l’efficacité énergétique ou aux énergies renouvelables.

C. C./Forestopic

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez leur utilisation.J’ai compris En savoir plus