Le manifeste de Tronçais, une mobilisation forestiers-citoyens et pourquoi les syndicats parlent de privatisation de l’ONF

Le manifeste de Tronçais demande un débat public sur la forêt française
Le manifeste de Tronçais, une mobilisation forestiers-citoyens et pourquoi les syndicats parlent de privatisation de l’ONF

Pour défendre une vision de la forêt en tant que « bien commun », quelque 2 500 personnes ont marché durant 38 jours en France et 1 500 forestiers, citoyens et représentants associatifs se sont réunis, fin octobre 2018, à l’appel de l’intersyndicale de l’Office national des forêts.

 

Cette partie de l’article est réservée à nos abonnés.
Vous êtes abonné ? 

Accédez à votre espace personnel :

 
• Vous n’êtes pas encore abonné ? Veuillez cliquer ici pour souscrire à une formule d’abonnement afin de consulter l’intégralité de cet article et tous nos contenus forêt, bois, arbre hors forêt.

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité