L’ONF se réorganise

L’Office national des forêts réorganise ses directions territoriales à compter de 2017. S’ajoute la création d’un comité consultatif des forêts d’outre-mer.

 

L’Office national des forêts (ONF) confirme la réorganisation de ses directions territoriales, qui prend effet en 2017. Cette annonce fait suite à la réunion, le 12 octobre 2016, de son conseil d’administration, dont les membres viennent d’être renouvelés.

Les directions de l’ONF voient leur nombre passer de neuf à six en France métropolitaine. Cette évolution vise pour partie à tenir compte du redécoupage des régions, issu de la réforme territoriale. Le maillage local existant reste en place, avec 51 agences et 320 unités territoriales.

Cinq nouvelles directions territoriales

Les unités « Bourgogne-Franche-Comté » et « Grand Est » adoptent la délimitation des régions administratives du même nom.

La direction « Centre-Ouest-Aquitaine » englobe la Bretagne, les Pays-de-la-Loire, le Centre-Val-de-Loire et la Nouvelle Aquitaine. Elle a pour domaines de prédilection la sylviculture des feuillus et résineux de plaine. De plus, précise l’ONF, elle pilote la gestion des espaces côtiers et des dunes littorales.

« Midi-Méditerranée » couvre la Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Occitanie. De même que la direction « Auvergne-Rhône-Alpes », elle exerce une dominante d’activités concurrentielles. Ces deux directions mettent aussi l’accent sur la gestion des risques, dont la défense des forêts contre les incendies et la restauration des terrains en montagne par massif (Alpes Nord et Sud, Pyrénées).

La direction territoriale « Île-de-France-Nord-Ouest » reste inchangée. Elle rassemble l’Île-de-France, les Hauts-de-France, la Normandie.

Un comité consultatif pour l’outre-mer

Autre nouveauté, l’ONF crée un comité consultatif des forêts d’outre-mer, en application de son contrat d’objectifs COP 2016-2020. Au sujet de ce comité, l’Office précise :

« L’objectif pour l’ONF est de pouvoir consulter ses membres (élus et institutionnels) sur les actions qu’il conduit et ses grandes orientations. »

Redéploiement en 2017

La réorganisation de l’établissement fait grincer des dents le Snupfen. Le syndicat y voit une « décision prise sans aucune concertation avec les représentants du personnel » et une modification des organigrammes « à marche forcée ».

Selon l’ONF :

« Il n’y aura aucune mobilité géographique forcée. »

Le changement de périmètre dans cinq des six nouvelles directions territoriales concerne directement 450 personnes, selon la direction. Le déploiement opérationnel en est prévu courant 2017. L’ONF a enregistré, en 2015, un résultat net positif de 7,7 millions d’euros (en baisse de 3 M€ par rapport à 2014).

La rédaction/Forestopic

Sur le même sujet : «Moderniser l’ONF» (Christian Dubreuil)

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité