La Wallonie branche ses forêts sur Internet

Mise en relation Web des propriétaires forestiers et des entreprises
La Wallonie branche ses forêts sur Internet

Index de l'article

Mises en relation, cartographies interactives, aide-mémoire numérique… la Wallonie développe des outils Web à l’intention des propriétaires forestiers. Zoom sur trois projets.

 

Pour aider les propriétaires forestiers qui ne savent pas où s’adresser et pour faciliter la gestion des forêts, l’Office économique wallon du bois (OEWB) met ses forêts à l’heure du numérique, dans le cadre de sa Cellule d’appui à la petite forêt privée. Plusieurs de ses plates-formes Internet sont en train de monter en puissance. L’une consiste en un aide-mémoire numérique dédié aux petites forêts. Une autre propose la mise en relation des propriétaires forestiers et des entreprises prestataires. Une troisième diffuse les petites annonces sur les forêts à vendre (de toutes surfaces).

La mémoire des petites forêts

Pour garder une trace sur la vie de leur forêt, les petits propriétaires ont la possibilité de construire un aide mémoire numérique sur le site maparcelleforestiere.be. Le propriétaire forestier internaute accède à ses forêts en ligne, via un accès Web sécurisé. Il a la possibilité d’y décrire sa parcelle et les opérations réalisées, de visualiser des données cartographiques, des photographies aériennes, les cartes Natura 2000, ou des informations relatives à l’aménagement du territoire.

Vincent Colson, responsable de la Cellule d’appui à la petite forêt privée, explique :

« Ce n’est pas un dispositif cartographique de gestion, mais un outil pour assurer un minimum de suivi, plutôt que d’écrire sur des bouts de papier. Il facilite la transmission de l’information et des savoirs entre les générations. »

Plate-forme Web
Le site Web "Ma parcelle forestière" héberge la mémoire des petites forêts (capture d'écran)

Auparavant, le site se limitait à un portail cartographique. Depuis sa refonte en 2015, il a comptabilisé près d’un millier de forêts enregistrées. Certes, dans 80 % des cas, les services de l’OEWB créent eux-mêmes l’accès pour le compte des propriétaires avec leur accord. Cependant, ces derniers tendent à s’approprier l’outil en créant leur propre accès plus fréquemment depuis 2016, selon l’OEWB.


Gratuit pour les petites forêts de moins de 5 ha, « Ma parcelle forestière » est payant pour les autres.

En Wallonie, les petites forêts de 5 hectares totalisent 68 000 ha, soit près du quart de la forêt privée en surface. Elles concernent 90 % des 89 000 propriétaires forestiers privés de la région belge.

Stimuler la filière forêt-bois
Financée en totalité par la région wallonne, la Cellule d’appui à la petite forêt privée a vocation à stimuler la filière forêt-bois : « Mettre dans le circuit ceux qui sont hors-circuit, aider à aller chercher le bois là où il n’est pas mobilisé et assurer la régénération des forêts, là où elles ne sont pas renouvelées », explique son responsable, Vincent Colson. C’est en 2012 que la Cellule a débuté ses activités au sein de l’Office économique wallon du bois (OEWB), avec l’esprit de créer un guichet unique d’information, dans la foulée du nouveau code forestier wallon de 2008. La Cellule mène aussi des opérations de gestion groupées, telles que vente de bois ou travaux d’entretien ou de reboisement, destinées aux petites forêts morcelées (de moins de 5 ha d’un seul tenant). Outre les outils Web sur les forêts, l’OEWB en a développé sur le commerce du bois et sur le bois local.

Mise en relation propriétaires et entreprises forestières

Visualiser les entreprises forestières de sa région en trois clics ? C’est que propose le site entreprisesforestieres.be. Une recherche par localité et par catégorie d’entreprises permet d’accéder à des informations géolocalisées. Le portail Web met en relation les propriétaires forestiers avec les entreprises actives dans la gestion forestière, les travaux forestiers, ou l’achat de bois sur pied (fiscalement non imposé).

Lorsqu’elle met ce site en ligne, fin 2015, la Wallonie fait un grand bond en avant : d’une liste fournie sur demande aux propriétaires sous la forme d’un tableur informatique (répertoriant 300 entreprises), elle passe à une cartographie interactive. Il revient à chaque entreprise de s’inscrire. À ce jour, elles sont 200 à l’avoir fait.

Petites annonces dédiées aux forêts

La mise en relation est aussi au rendez-vous sur le site foretavendre.be. Sa création remonte à début 2014. Avec un coup d’accélérateur ces derniers mois. Une vingtaine d’annonces y ont été publiées en 2015 et autant y ont été postées durant le seul premier trimestre de 2016. De quoi fluidifier le marché.

Le responsable de la cellule dédiée aux petites forêts précise :

« Une annonce reçoit, le plus souvent, une proposition le jour de sa mise en ligne sur le site. »

L’OEWB valide les annonces avant publication et les diffuse également par lettre électronique. Afin d’éviter des contenus dormants, l’annonceur doit prolonger ou arrêter la diffusion de son annonce au bout de 15 jours. Ne manquerait plus que ce site comporte cartographie et géolocalisation, lui aussi.

Et Vincent Colson de nuancer :

« Les propriétaires se voient offrir une palette de services. Cela ne se substitue pas aux contacts personnalisés dans le cadre des projets de développement des massifs. »

Les forestiers le savent bien, rien ne remplace le terrain ni les contacts humains.

Chrystelle Carroy/Forestopic

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité