Publicité

Plus de trois millions d’euros pour construire en bois dans les petites communes

Patinoire la commune de Samoëns (Haute-Savoie), l’un des lauréats du Prix national de la construction bois 2016
Plus de trois millions d’euros pour construire en bois dans les petites communes

Un appel à manifestation d’intérêt vise à soutenir les constructions et rénovations en bois et matériaux biosourcés locaux dans les bourgs et territoires ruraux.

 

Après les immeubles de grande hauteur, c’est au tour des bourgs et territoires ruraux. L’État va soutenir 100 projets de construction ou réhabilitation en bois et matériaux biosourcés locaux dans les communes de moins de 10 000 habitants. C’est l’objet de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Bois – Bourg », annoncé par les ministres français en charge de la forêt, Stéphane Le Foll, et du logement, Emmanuelle Cosse, lors d’un déplacement dans les Vosges (Grand Est), le 16 mars 2017.

Cofinancements Ademe, fonds stratégique forêt-bois, Cerema

Les aides publiques, prévues pour « Bois – Bourg », s’élèvent à 3 millions d’euros provenant de l’Ademe, agence consacrée notamment à la maîtrise de l’énergie.

Le ministère de la Forêt entend y apporter un complément de 100 000 euros, au titre du fonds stratégique de la forêt et du bois. Comme le précise Brice Huet, conseiller forêt-bois de Stéphane Le Foll :

« Nous prévoyons d’accompagner l’animation dans l’élaboration des dossiers. »

Des financements sont aussi attendus de la part du Cerema, mais sans être encore chiffrés. Ce centre public sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement, participe aussi par une assistance technique, aux côtés des services de l’État.

Construction, extensions, surélévations…

Constructions neuves, extensions, surélévations ou rénovation énergétique dans les petits logements collectifs ou les habitats individuels, les commerces ou les bâtiments publics… « Bois – Bourg » vise à valoriser la performance environnementale dans la construction et à démontrer la pertinence du bois pour les travaux de réhabilitation. Il doit aussi alimenter l’observatoire de l’expérimentation « Bâtiments à énergie positive et réduction carbone » (E+C-).

La Fédération des communes forestières (FNCOFOR) se félicite de l’initiative. Celle-ci fait écho au programme « 100 constructions publiques en bois local », lancé en 2012 par la fédération.

« Valorisation des essences locales, économie de proximité, circuits courts, maintien et création d’emplois locaux non délocalisables, toute la filière forêt-bois d’un territoire est portée par la dynamique engagée par les maîtres d’ouvrage que sont les élus locaux »,

déclare la FNCOFOR.

Ce programme des communes forestières compte parmi « les actions qui seront portées par le ministère du Logement » dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt, indique la FNCOFOR. L’AMI s’articule aussi avec le programme Arbre (« Aménager et rénover avec le bois pour la réhabilitation »), cofinancé par l’interprofession France Bois Forêt et le comité professionnel Codifab.

Si l’opération « Bois – Bourg » a été annoncée dès la mi-2016, son calendrier reste à préciser.

Chrystelle Carroy/Forestopic

Reproduction interdite.

Publicité

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez leur utilisation.J’ai compris En savoir plus