Publicité

Bientôt 36 immeubles en bois en France, «une première mondiale»

Les sites sélectionnés comprennent des logements, des bureaux ou encore un hôtel en bois
Bientôt 36 immeubles en bois en France, «une première mondiale»

Suite à l’appel à manifestation d’intérêt « immeubles à vivre en bois », 24 sites viennent d’être sélectionnés, ainsi que 12 sites partenaires. Au total, 36 immeubles en bois doivent sortir de terre en France.

 

Pas moins de 36 immeubles en bois devraient sortir de terre, sous l’impulsion de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI). ADIVbois* a annoncé, le 17 octobre 2016 à Paris, le panel des sites sélectionnés pour accueillir des « immeubles à vivre en bois » dans le cadre de cet AMI, lancé le 7 juin 2016.

Frank Mathis, président d’ADIVbois et du plan gouvernemental « bois », déclare :

« C’est une première mondiale. Aucun autre pays au monde ne construit autant d’immeubles en bois. »

Plus de 85 000 m3 de bois

L’AMI a suscité 28 candidatures, dont 24 ont été retenues. Par ailleurs, 12 autres projets s’inscrivent dans la même dynamique, mais ne prennent pas part au concours, notamment pour des raisons de calendrier, par exemple lorsque leur maître d’œuvre est déjà désigné. L’ensemble devrait représenter plus de 85 000 m3 de bois ou tonnes de carbone séquestrées.

ADIVbois souhaitait un immeuble démonstrateur en bois par région. Presque deux fois plus de sites ont été choisis en moyenne pour la métropole, et même trois fois plus si l’on compte les 12 projets partenaires.

Les 24 sites de l’AMI comprennent 18 immeubles de logements, quatre de bureaux, un hôtel, et l’École nationale d’ingénieurs de Saint-Étienne. Ils totalisent 130 000 m2 de surface de plancher et s’élèvent sur 11 niveaux en moyenne (jusqu’à 16 pour le plus haut).

Les collectivités répondent présentes

À Grenoble, Saint-Étienne, Villeurbanne, Gennevilliers, au Mans, à Ostwald près de Strasbourg, ou à Saint-Herblain près de Nantes, les collectivités ont répondu présentes. Les projets qu’elles proposent s’insèrent, le plus souvent, au sein d’écoquartiers ou de zones d’aménagement concerté (ZAC).

L’un des projets a lieu sur un terrain de la SNCF. Paris prévoit, entre autres, un « immeuble pont » sur son boulevard périphérique. Le futur siège social de l’Office national des forêts (ONF), déjà annoncé, se précise, sans que le choix du terrain d’accueil ne soit encore officialisé.

En vue « répondre à cette forte demande », ADIVbois a défini une marche à suivre pour les 24 sites sélectionnés :
– neuf seront évalués par un jury national sous l’égide d’ADIVbois et du plan urbanisme construction architecture (PUCA) ;
– 15 relèveront de jurys locaux partenaires.
ADIVbois apporte un accompagnement des projets, en lien avec le réseau de France Bois Régions.

Les jurys désigneront les groupements chargés de la conception et, le cas échéant, de la réalisation des bâtiments.

Complément d'info : Les 36 sites désignés pour accueillir un immeuble en bois et leur équivalent m3 de bois ou tonnes de carbone séquestrée (pdf).

Construction bois et aménagement intérieur

Cet élan pour les immeubles en bois participe notamment du contrat stratégique de filière (CSF bois) et de la stratégie nationale bas carbone (SNBC). Selon Sylvie Alexandre, déléguée interministérielle à la forêt et au bois :

« Un enjeu est d’illustrer ce que le bois peut apporter pour la ville durable et la performance environnementale des bâtiments neufs. Il s’agit de susciter une massification de la demande pour la construction bois, et aussi pour l’aménagement intérieur, l’agencement. »

Les 12 projets partenaires comprennent les deux tours Hyperion et Silva, en projet à Bordeaux Métropole, la future résidence en bois Treed It de la cité Descartes avec logements, bureaux, commerces (Seine-et-Marne), ou encore l’immeuble niçois Palazzo Méridia.

Toutes les régions de métropole, sauf la Corse, sont représentées parmi les 36 sites. Les territoires d’outre-mer restent cruellement absents.

ADIVbois prévoit de lancer le concours le 28 février 2017, ce qui donne le temps de préciser les projets. La présentation des résultats doit se tenir le 13 septembre 2017.

Chrystelle Carroy/Forestopic

* ADIVbois : association pour le développement des immeubles à vivre en bois.

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur ce site, vous acceptez leur utilisation.J’ai compris En savoir plus