La filière bois a réduit son activité de plus de 50%

Les demandes de chômage partiel s’avèrent inversement proportionnelles au niveau d’activité
La filière bois a réduit son activité de plus de 50%

Dans le contexte de la crise sanitaire du coronavirus Covid-19, les entreprises de la filière bois fonctionnent en régime dégradé. Entre le fabricant de parquet ou d’emballages, le pépiniériste ou l’exploitant forestier, ce constat global recouvre toutefois de fortes disparités.

 

Cette partie de l’article est réservée à nos abonnés.
Vous êtes abonné ? 

Accédez à votre espace personnel :

 
• Vous n’êtes pas encore abonné ? Veuillez cliquer ici pour souscrire à une formule d’abonnement afin de consulter l’intégralité de cet article et tous nos contenus forêt, bois, arbre hors forêt.

Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Publicité